Interview de Djamel. Membre du Conseil d’administration d’ON2H

C’est quoi ton blaze ? Djamel KOOB aka Djam-L, Djazz-Rock pour les plus anciens. Je suis issu de la 2ème génération de Bboy. 

Tu viens d’où ? J’habite et je travaille à Toulouse, j’ai créé le centre artistique à Albi et mes activités ont lieu dans le Tarn et le Midi-Pyrénées.

Tu fais quoi dans la vie ? Je suis directeur artistique, chorégraphe et danseur dans ma compagnie “Recto Verso” depuis 2005. Je me consacre beaucoup à la transmission à la fois dans la création et dans l’enseignement. Je travaille avec des jeunes de toutes origines dont ceux issus des quartiers sensibles ou encore porteurs de handicap notamment malentendants.

Tu fais quoi dans ON2H ? Je travaille en ce moment sur différents projets d’évènements ON2H et je suis régulièrement référent pour faire avancer divers sujets de réflexion. Je suis aussi tuteur de stagiaires au sein de l’organisation et membre du conseil d’administration.

Pourquoi ON2H ? Je me suis engagé dans ON2H pour comprendre et voir de mes yeux ce qui y est fait. Je me suis intéressé au projet car il y avait tout à construire et surtout construire ensemble avec les acteurs et actrices de tout le territoire national. C’est ce qui me plaît avant tout: travailler avec l’autre, avec toute la diversité et la complexité que ça implique, pour rendre notre Hip Hop meilleur. C’est la notion de “possible” qui est hyper satisfaisante avec ON2H.

C’est quoi ton actu du moment? S’il ne faut choisir qu’un projet de mon association : une nouvelle création avec la compagnie, soutenue par la Scène Nationale d’Albi qui s’appelle “D-Clic” et qui parle du numérique et de son impact sur les relations sociales et familiales.

Tu as un message pour les acteurs de ta génération ? Au risque de faire polémique “Arrêtez de faire la comparaison entre l’ancienne et la nouvelle génération” dans une perspective de continuité. Il faut accompagner l’évolution de la culture Hip Hop.

Et pour la nouvelle génération ? Faites en sorte de construire sur la base du passé tout en étant force de proposition vers l’évolution, pour que demain la Culture soit encore plus forte. Chacun doit être un acteur au service de la culture.

Pour finir, si tu devais ne choisir qu’un seul morceau ? “You are the one” de AM-FM

Toutes les infos concernant les activités de Djam-L sur le site ajdrfactory.fr

Djamel breaking