Interview de Niko. Membre du Conseil d’administration d’ON2H

(L’interview d’un membre éminent et pourtant si humble d’ON2H)

C’est quoi ton blaze ? Niko Noki

Tu viens d’où ? Je suis né en banlieue parisienne, j’ai grandi à Pontoise dans le Val d’Oise jusqu’à l’âge de 10 ans où mes parents ont déménagé à Paris dans le 1er arrondissement. Le marché des Halles avait été détruit et le Forum n’était pas encore construit, mais c’était déjà mon terrain de jeu. Aujourd’hui je vis dans le 93, je travaille souvent de chez moi dans mon propre studio mais dans le cadre des projets auxquels je participe je suis amené à bouger partout.

Tu fais quoi dans la vie ? Je suis un Bboy, je continue à m’entraîner même si c’est moins fréquent. Le Hip Hop a toujours été une passion, j’ai commencé en 1982. Mon métier aujourd’hui c’est la musique, je gagne ma vie en tant que producteur.

Tu fais quoi dans ON2H ? Je suis dans le Conseil d’Administration. J’ai un rôle de conseil auprès d’ON2H et aussi d’intermédiaire avec la communauté et j’ai envie de témoigner de l’histoire. Je travaille aussi sur un projet d’événement avec ON2H à Vitry-sur-Seine.

Pourquoi ON2H ? Au départ ça a commencé par un groupe Facebook fondé par William où tout le monde échangeait. Ça parlait beaucoup des JO et moi cela ne me convenait pas que le Hip Hop devienne un sport ou qu’une fédération vienne tout gérer à notre place. C’est au point de vue philosophique que ça me posait problème donc j’y ai consacré beaucoup de temps. J’ai échangé avec de nombreux acteurs, j’ai réuni les anciens et j’ai aussi participé aux rendez-vous avec le Ministère de la Culture et au tour de France d’ON2H pour être au plus près des décisions et des réflexions. Pour faire tout ça j’avais besoin d’être en accord avec l’état d’esprit de l’organisation. Ce qui m’intéresse surtout c’est de lutter contre la précarité des jeunes de la communauté, notamment les danseurs qui parfois galèrent.

C’est quoi ton actu du moment ? Je fais du consulting et je chorégraphie sur la série Netflix qui parle de NTM. Je viens de finir de créer la musique de la quatrième saison du dessin animé Foot 2 Rue qui sera diffusé sur TF1. Je travaille aussi sur un projet d’exposition avec François GAUTRET à la Philharmonie de Paris cet hiver pour lequel je mets en musique plusieurs tableaux représentant des moments et lieux iconiques de la culture Hip Hop en France. D’ailleurs je bosse aussi avec lui sur la prochaine édition de l’Urban Film Festival.

Tu as un message pour les acteurs de ta génération ? Il faut prendre soin de ce qu’on a participé à créer mais le mouvement n’est pas figé. Ce n’est pas une photo, c’est quelque chose de dynamique, un film qui avance, en perpétuelle évolution. C’est pour ça que ça existe encore depuis tant d’années. On est là pour accompagner et soutenir et pas pour bloquer l’évolution naturelle du mouvement.

Et pour la nouvelle génération ? Ce que je peux leur demander, mais ils ne sont pas obligés de le faire, c’est de conserver les valeurs qui ont fondé cette culture. Mais elle fait ce qu’elle veut la nouvelle génération ! Ce que j’espère c’est qu’elle ne perdra pas cet aspect fondateur de la culture, les codes de la culture. C’est davantage la manière de faire qui m’importe plutôt que la direction dans laquelle ça va aboutir. 

Pour finir, si tu devais ne choisir qu’un seul morceau ?

(Note au lecteur: Il en a choisi trois… mais le mec a un Grammy Award alors il a le droit) Willie Colon & Hector Lavoe – Que Lio / Marvin Gaye – What’s Going On / Nice & Smooth – Old To The New

Niko membre de ON2H
concert orishas
Niko au platine Hip Hop
Bio Niko